Le secteur bancaire se lance à la course à l’application mobile

Le secteur bancaire se lance à la course à l’application mobile

L’appli mobile : fer de lance de la course à la digitalisation du secteur bancaire

À l’heure de la mobilité, le secteur bancaire se lance dans une course effrénée à la digitalisation de ses produits et services, en proposant des applications mobiles aussi perfectionnées les unes que les autres. Malheureusement, à force de vouloir sortir du lot, certaines d’entre elles ne répondent pas toujours aux attentes réelles des utilisateurs.

Application mobile : vers la digitalisation du marché bancaire

Le succès grandissant des supports mobiles, téléphones intelligents et tablettes tactiles entre autres, a complètement changé le comportement des usagers bancaires. En 2017, plus de 50% des Français se sont passés de leur ordinateur au profit de leur Smartphone pour consulter leurs comptes bancaires en temps réel et n’importe où : au bureau, en déplacement, à la maison, en vacances… Pour profiter de ce service, il suffit de télécharger et d’installer l’application mobile de sa banque sur son portable.
À l’heure actuelle, cette tendance s’accentue, notamment sous l’impulsion des néobanques qui proposent des services de plus en plus complets et accessibles au plus grand nombre. Concrètement, le mobile constitue désormais un pilier important dans la relation entre les clients et leurs banques, aussi bien les établissements bancaires traditionnels que les Fintechs. Leur objectif étant de s’adapter au développement des pratiques mobiles sans pour autant négliger la dimension marketing qui est de réaliser des économies de coûts.

Banque et mobilité : quels sont les enjeux des applications mobiles ?

Avec l’évolution du secteur bancaire, les établissements, anciens comme récents, doivent s’adapter aux besoins des clients. Pour l’heure, l’application mobile pour les banques doit répondre à certains enjeux non négligeables, sachant qu’elle doit avant tout être :

  • Un canal de distribution à part entière : la conception de l’application mobile devra améliorer la communication avec les clients (chat bot, messagerie interne, etc.) en vue d’optimiser les ventes de produits et services.
  • Un moyen de se démarquer de la concurrence : l’application mobile constitue un levier marketing efficace permettant aux établissements bancaires de se différencier, notamment auprès des jeunes. Les banques 100% mobiles (néobanques) en sont des exemples concrets.
  • Un moyen de faire des économies : l’idée est de proposer une application mobile permettant de réduire les coûts de fonctionnement en intégrant des fonctionnalités utiles et pratiques au quotidien des clients comme la mise en opposition ou la commande de cartes bancaires en ligne.

Des fonctionnalités plus poussées

Les applications mobiles des banques ont été conçues à l’origine afin de proposer uniquement des fonctionnalités basiques telles que la consultation de compte, le virement ou le téléchargement de RIB en ligne. Mais les choses ont beaucoup évolué ces dernières années, surtout depuis l’avènement des banques 100% mobiles ou encore les comptes bancaires sans banque.
Avec la course à l’innovation entre les établissements bancaires actuels, on assiste à l’apparition de nouvelles fonctionnalités plus évoluées comme :

  • Le virement par SMS ;
  • La modification des plafonds de retraits ou de versements ;
  • La commande d’une nouvelle carte bancaire ;
  • Le virement instantané : dernière innovation chez Hello Bank

En plus de ces différentes améliorations, certaines applications mobiles proposent dorénavant des fonctionnalités de gestion budgétaire afin d’avoir une vue d’ensemble sur ses dépenses, et ainsi mieux les maîtriser.

Quid de l’ergonomie et de la fluidité des applis mobiles bancaires ?

Il est vrai que les applications mobiles mises à disposition des usagers bancaires sont de plus en plus évoluées et intuitives, mais encore faut-il savoir si elles répondent parfaitement aux besoins réels des utilisateurs. Pour cela, on peut se tourner vers les notes et appréciations rédigées par les utilisateurs via les stores, sachant qu’elles sont essentiellement axées sur la fluidité et l’ergonomie des applications mobiles bancaires, plutôt que sur le nombre de fonctionnalités.
D’une manière générale, le niveau de satisfaction des utilisateurs des applis bancaires est avant tout conditionné par l’expérience utilisateur et l’innovation n’est qu’au second plan :

  • Note près de 4/5 : applications mobiles avec des fonctionnalités moins évoluées, mais plus ergonomiques et fluides.
  • Note inférieure à 2,5/5 : applications mobiles avec des fonctionnalités poussées, mais moins performantes (ergonomie/fluidité).

Dans les deux cas de figure, ce sont les néobanques, conçues uniquement pour les mobinautes, qui remportent les meilleures notes. Leurs applications mobiles allient en effet expérience utilisateur de qualité et innovations inédites. Sur Apple Store ou Google Play par exemple, les banques 100% mobiles telles que N26 et Revolut ont des notes de 4,5/5 avec des milliers de votes.
Pour trouver l’application la plus adaptée à vos besoins, n’hésitez pas à consulter les offres des établissements traditionnels et des Fintechs en France sur Detective Banque.

Nos catégories

Archives